Accueil Moteur de recherche

Actualités nationales

Le gouvernement a présenté le 6 avril 2018 sa "stratégie autisme" dont le maître mot est l'inclusion en milieu ordinaire, à l'école et dans la société. Prenant en compte l’ensemble du parcours de vie des personnes, de la toute petite enfance à l’âge adulte, elle peut être résumée par cinq engagements :

Implantée sur le site du Centre Hospitalier le Vinatier, à Bron en région lyonnaise, l’association Santé Orale Handicap Dépendance Et Vulnérabilité (SOHDEV) a pour volonté de rassembler des professionnels médicaux et paramédicaux impliqués dans la prise en charge de la santé orale des personnes en situation de handicap, de dépendance ou de vulnérabilité.

L’article 45 de projet de loi portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (Loi Elan) vise à développer l’habitat inclusif  en ouvrant la possibilité de colocation dans le parc social entre personnes handicapées adultes "dans l’objectif de répondre aux besoins de celles qui, ayant une certaine autonomie, souhaitent pouvoir habiter un logement ordinaire, sans pour autant vivre seules".

L'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) publie ses recommandations sur la coopération et la coordination du parcours de la personne en situation de handicap.

Le Guide "Autisme & Sensorialité", guide pédagogique et technique pour l’aménagement de l’espace réalisé par le CRA d'Alsace, a pour objectif de décrire les particularités sensorielles des personnes avec autisme et d’établir un lien avec l’aménagement de leur espace de vie. Il est le fruit d’un travail collaboratif entre cinq psychologues travaillant dans des structures sanitaires ou médico-sociales.

Dans un monde marqué par une inflation des normes législatives et règlementaires, le CREAI Pays de la Loire propose ce mois-ci un décryptage de la récente instruction liée aux inspections.

Une étude de Handéo explore les moyens de favoriser les pratiques de vote des personnes handicapées grâce aux aides humaines, à travers l'exemple des élections présidentielles et législatives de 2017.

D'après une enquête réalisée par l’institut BVA pour la DREES dans le Baromètre d’opinion Dress 2017, les aidants de proches âgés en perte d’autonomie souhaitent davantage de soutien de la part des pouvoirs publics.

Le 25 mars 2018, la ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn a présenté 25 mesures-phares visant à mettre la prévention au coeur de la stratégie nationale de santé. Le plan se décline autour des différents âges de la vie, de la grossesse à la vieillesse. L'enveloppe totale pour ces mesures est de 400 millions d'euros sur cinq ans.

Deux chapitres sont consacrés aux personnes handicapées et aux personnes de plus de 65 ans : 

La Direction Générale de la Cohésion Sociale a publié sous la forme d'une note d'information des modèles de convention de partenariat entre "résidence autonomie et un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), un établissement de santé, un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) ou un service polyvalent d’aide et de soins à domicile (SPASAD) visant à favoriser l’accueil de personnes âgées dépen