Accueil Moteur de recherche

Actualités nationales

Le remboursement des actes de téléconsultation et de téléexpertise est rentré dans le droit commun en 2018 et 2019. La Has a élaboré plusieurs documents pour faciliter la mise en oeuvre de cette pratique médicale à distance par les professionnels de santé et informer les patients :

Une étude récemment publiée par l’Insee  montre que les gains d’espérance de vie se concentrent désormais aux âges élevés.

À partir du 1er juillet 2019, l’allocation minimale, la partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), et le seuil minimum de l’ARE pour les allocataires effectuant une formation sont revalorisés de 0,70 %.

De même, les salaires de référence intégralement constitués par des rémunérations anciennes d’au moins 6 mois servant au calcul de l’allocation augmentent de 0,70 %.

Les trois mois de concertation lancés par Adrien Taquet,  Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, viennent de se conclure, avec la présentation des différentes mesures proposées par les six groupes de travail.

"Parmi les pistes proposées figurent notamment les éléments suivants : 

La DREES en collaboration avec l’INJEP vient de publier le panorama statistique de 2018.

La Cnsa publie une étude statistique sur "les pratiques d'attribution des MDPH en matière de scolarisation".

Dans son rapport prospectif, la Haute autorité de santé (HAS) avance 29 propositions pour que la révolution numérique « tienne ses promesses » notamment en matière d'accompagnement social et médico-social.

Ce rapport s’attache à définir des conditions qui lui paraissent fondamentales afin de faire du numérique un outil au service de la qualité, de la sécurité et de l’efficience du système de santé et d’accompagnement social et médico-social.

L’extension de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-c) aux bénéficiaires actuels de l’aide à la complémentaire santé (ACS) entrera en vigueur au 1er novembre 2019. Elle a pour objectif d’améliorer l’accès aux soins des populations en situation de précarité en leur garantissant d’avoir accès à un large panier de soins sans reste à charge à un niveau de cotisation limité.

Les personnes en situation de handicap veulent être des citoyens à part entière. Elles ont obtenu des droits, notamment le droit de vote des personnes sous tutelle ou curatelle via la loi de 23 mars 2019. Maintenant elles veulent que ces droits soient appliqués.

L’association Nous Aussi mène un projet national visant à développer l’autonomie des personnes en situation de handicap intellectuel et cognitif pour exercer leur droit de vote.

Le 28 mai 2019, en présence de la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel, Make.org lance, avec ses partenaires fondateurs, le groupe Klesia et la Fondation OCIRP, institutionnels, comme le Comité national Coordination Action-Handicap (CCAH), et ses partenaires associations et startup la Grande Cause dédiée au handicap.