Accueil Moteur de recherche

Publications

La reconnaissance juridique que la notion de « proches aidants » a acquise marque symboliquement la légitimité de leur rôle dans le parcours de vie des personnes en situation de vulnérabilité. Pour autant, la réalité des proches aidants reste, trop encore, méconnue.

L’Apei de Lens et environs et l’Unapp (Union Nationale des Acteurs du Parrainage de Proximité) se sont associées pour mettre en œuvre une action de parrainage auprès d’adultes présentant un handicap mental accompagnés par les établissements et services de l’Apei. Après neuf années, elles ont souhaité réaliser un bilan de cette action.

Le CREHPSY a fait appel au CREAI pour mener une étude sur les besoins des personnes présentant des troubles psychiques vieillissantes. Cette étude a été menée sur les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Elle a ciblé spécifiquement les personnes qui ont connu une situation de handicap d’origine psychique avant de connaitre les effets du vieillissement.

L’Agence Régionale de Santé a confié au CREAI Hauts-de-France la synthèse des rapports d’activité des CMPP de la région pour l’année 2016, sur la base du rapport d’activité normalisé par la CNSA.

L’Agence Régionale de Santé a confié au CREAI Hauts-de-France la synthèse des rapports d’activité des CAMSP de la région pour l’année 2016, sur la base du rapport d’activité normalisé par la CNSA.

La question de l’accompagnement en soins palliatifs et en fin de vie a suscité de vifs débats dans la sphère publique ces dernières années. La loi du 2 février 2016 « créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie », dite « loi Clays -Léonetti » ou « Léonetti II », pose que « toute personne a droit d’avoir une fin de vie digne et accompagnée du meilleur apaisement possible de la souffrance ».

En 2016, l’Association Nationale des CREAI et 6 CREAI ont réalisé pour la CNSA et la DGCS une évaluation qualitative des effets produits par les GEM sur les situations de vie de leurs adhérents. 25 GEM ont participé à cette étude dans 6 régions:  l’Ile de France, la Bourgogne-Franche-Comté, la Nouvelle Occitanie, le Grand-est et le Nord-Pas-de-Calais.

La DGCS a sollicité l’ANCREAI pour réaliser une étude qualitative sur l’information et le soutien aux tuteurs familiaux. Cette étude a pour objectif d’apporter des éléments de bilan et des préconisations relatifs aux pratiques existantes et/ou souhaitables en termes d’information et de soutien aux familles, gérant ou susceptibles de recourir à une mesure de protection juridique pour un de leurs proches.

L’allongement de l’espérance de vie des personnes en situation de handicap rend nécessaire l’adaptation des dispositifs médicosociaux : il s’agit de développer des modes d’accompagnement adaptés à l’évolution des besoins de ces personnes au fil de leur avancée en âge.